Le sioniste Poutine veut éradiquer l’extrême droite européenne !

NATIONALISTE ....
NATIONALISME …

Comme régulièrement, le ministère des Affaires étrangères russe, dirigé par Sergeï Lavrov, a publié il y a quelques semaines un document sur les mouvements « néonazis » en Europe.

Cachant sciemment les ravages du sionisme et du matérialisme dans les pays de l’ouest, les principaux mouvements nationalistes européens y sont violemment attaqués, avec force mensonges, y compris ceux qui ont fait de « l’alliance » avec la Russie un axe majeur sinon essentiel de leur action (comme les « dissidents » ou les idiots du front « national »).

Tous sont partie prenante de ce « Néo-nazisme : une grave menace pour les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit » selon le titre de ce rapport (disponible ici : http://archive.mid.ru//bdomp/ns-dgpch.nsf/03c344d01162d351442579510044415b/7aca4b43518e14b843257e31004a2e6d/$FILE/Doklad_Eng.pdf). Contre ces groupes « néo-nazis », le ministre en appelle aux forces mondialistes, notamment à l’ONU et à leur « criminalisation » – un terme aux terribles accents venant d’un individu glorifiant ouvertement les crimes de l’armée rouge.

« Nous sommes convaincus que la communauté internationale devrait rester concentrer sur les efforts systématiques visant à lutter contre la glorification du nazisme, toutes les formes et manifestations de racisme, de xénophobie, de nationalisme agressif, de chauvinisme. […] La vraie sécurité ne peut être égale et indivisible [?] que fondée sur le droit international, le rôle central de coordination des Nations Unies dans les affaires internationales et la recherche collective des moyens de répondre aux multiples défis et menaces modernes »

, écrit Sergeï Lavrov en introduction.

ANTISIONISME...
ANTISIONISME…

« Nous pensons que la condamnation formelle ne suffit pas : nous avant besoin de mesures ciblée, résolues, y compris la surveillance non-biaisée (?) et efficace des manifestations de néonazisme, des mesures cohérentes en vue de sa criminalisation au niveau national. Les actions qui mènent à la renaissance des pages les plus sombres de l’histoire récente ne doivent pas rester impunies. Nous sommes convaincus que le succès dans cette tâche essentielle et grave ne peut être atteint que par des efforts concertés de l’ensemble de la communauté internationale, les autorités gouvernementales et les organisations de la société civile. La Fédération de Russie continuera fermement à contrecarrer la propagation du néo-nazisme et de ses manifestations à travers le monde, grâce à un partenariat étroit et constructif avec tous les pays et les peuples concernés »

, est-il précisé dans une conclusion qui suit divers textes onusiens, européistes et autres, comme la sinistre déclaration de Durban.

Le lecteur trouvera ci-dessous sans commentaire ni remarque le passage consacré à la France ; nous lui laissons le soin de juger de la réalité historique et politique des « faits » évoqués comme de leur pertinence.

FRANCE

Dans les années d’après-guerre, Charles de Gaulle a défini la ligne officielle de la France concernant la question de la collaboration de masse (seulement environ 2 % de la population adulte a participé au mouvement de résistance). Cette ligne était la suivante : « Tout le monde en France a résisté » et « la France a besoin d’oublier le passé ».

Une écrasante majorité de ceux qui avaient activement collaboré avec les [nationaux-socialistes] dans le passé, ont été réintégrés dans la société. Presque tous les membres de l’administration de Vichy ont échappé à leur responsabilité.L’Alsace et la Lorraine ont été rendues à la France et ceux de leurs habitants qui avaient servi dans la Wehrmacht et [la Waffen] SS sont considérés comme ayant été enrôlés de force (avec un terme spécifique : « Les malgré-nous »). Ils sont officiellement proclamés « victimes du [national-socialisme] ».

Les soldats et les officiers de la division SS Das Reich impliquée dans la commission d’exécutions de masse dans le pays, y compris le massacre de la population du village d’Oradour-sur-Glane en juin 1944, ont bénéficié d’une amnistie.

La France refuse de dénoncer publiquement les marches [nationales-socialistes] dans les pays baltes et l’Ukraine, l’installation des monuments à leur gloire, la profanation des monuments pour les soldats soviétiques. Le Conseil représentatif des institutions juives de France adhère largement à la même politique de laissezfaire.

Les programmes d’histoire sur la Seconde Guerre mondiale dans les écoles se concentrent sur les débarquements de Normandie ainsi que le mouvement de la Résistance. Selon les sondages, 57 % de la population française [sic] croient que ce sont les États-Unis qui ont contribué de manière décisive à la victoire sur le [nationaux-socialistes] et la libération [sic] de l’Europe. Néanmoins, les autorités, indépendamment de leur affiliation à un parti, ont tendance à éviter la mauvaise interprétation [sic] de l’histoire. Le 6 juin 2014 lors des célébrations du 70e anniversaire des Forces alliées du débarquement en Normandie, le président F. Hollande a souligné la contribution décisive de l’URSS et du peuple soviétique dans la victoire sur le [national-socialisme].La législation française prévoit des mesures visant à lutter contre les tentatives de glorification du [national-socialisme].

Le Code pénal (article R645-1) interdit d’utiliser les uniformes et les symboles [nationaux-socialistes] pouvant « provoquer à la haine raciale » et « faire l’apologie d’organisations criminelles ». Des dispositions semblables sont contenues dans l’article L332-7 du code du sport « au regard de la situation dans les stades » (il permet également des poursuites pénales). Depuis 1990, la négation de l’Holocauste est considérée comme une infraction pénale en France.En 1972, la loi n° 72-546 introduit la responsabilité pénale pour racisme et incitation à la haine raciale, ethnique, nationale et religieuse (considérant l’appartenance à la fonction publique comme une circonstance aggravante).

Les dispositions sur les incriminations pour les différentes formes de discrimination ont été incluses dans les codes administratif, pénal et du travail. Pour autant, la législation n’interdit pas le salut [national-socialiste] (tendre le bras droit en l’air), ce qui donne à toutes sortes de provocateurs un espace pour leurs activités. En particulier, un célèbre comédien D. M’bala M’bala a inventé sa propre forme de ce geste, qui est maintenant utilisé par ses fans lors de manifestations anti-gouvernementales.

Conformément à la législation réglementant les activités des associations, les autorités ont à plusieurs reprises interdit des mouvements néo-[nationaux-socialistes] et assimilés, tels que la « Fédération d’action nationale et européenne », le « Parti nationaliste français et européen », « Elsass Korps », « Unité radicale » (qui a tenté d’assassiner le président J. Chirac), les « Jeunesses nationalistes révolutionnaires », les « Jeunesses nationalistes », « Troisième voie » et « l’Œuvre française ». La tentative par les services chargés de l’application de la loi pour éradiquer l’association « Envie de rêver », liée aux groupes précédents, a été rejetée par le Conseil de la République en juillet 2014.

Il y a de petits groupes de skinheads de différentes allégeances dont certains néonazis qui gardent en contact avec ceux ayant les mêmes idées en Europe et aux États-Unis. Ils ne sont pas déclarés officiellement ; il y a quelques informations sur deux groupes importants [sic] la « Droite socialiste » et le « Parti solidaire français », qui ont été mis sous surveillance par les services spéciaux français.Dans son rapport du 17 février, 2015 sur la situation des droits humains en France, N. Muižnieks, le commissaire du Conseil de l’Europe, a exprimé sa grande préoccupation au sujet de l’intolérance croissante, des actes de racisme, de xénophobie, d’anti-sémitisme, anti-Roms et des sentiments anti-musulmans.

RÉSISTANCE ORTHODOXE !
RÉSISTANCE ORTHODOXE !

Il a déclaré :« malgré les progrès de la législation et des mesures pour lutter contre l’intolérance et le racisme, contre la discrimination et les discours de haine, non seulement ils persistent en France, mais ils augmentent. Il y a un besoin urgent de lutter contre cela d’une manière soutenue et systématique.Pour la seule première moitié de l’année 2014, le nombre d’actes antisémites a quasiment doublé, tandis que le nombre de Juifs qui quittent la France pour Israël a triplé par rapport à 2012, ce qui est une indication révélatrice de leur sentiment d’insécurité. Le nombre croissant d’actes anti-musulmans, dont 80 % sont menés contre les femmes, et les actes homophobes, qui se produisent une fois tous les deux jours, sont également une source de grande préoccupation. Il est essentiel de mettre un terme à de tels actes, y compris sur l’Internet, et de punir les responsable. » (Rapport Nils Muiznieks, Commissaire du Conseil de l’Europe pour les droits de l’homme, à la suite de sa visite en France le 17 Février 2015 http://www.coe.int)

Il doit être pris en compte que la communauté juive en France, estimée à 550 000-600 000 (avec des proportions égales des juifs séfarades et de juifs ashkénazes), est la plus grande en Europe et la troisième dans le monde après Israël et les États-Unis. Elle s’est constituée à la suite de plusieurs vagues de migration (les plus importantes de Pologne et d’Allemagne dans les années 1930 et d’Algérie et plus largement du Maghreb dans les années 1960) et d’actes locaux de prosélytisme [?] au Moyen Âge.La période de 1940 à 1944 sous le régime de Vichy fut le pic de l’antisémitisme en France au XXe siècle, quand les Juifs français [sic] ont été privés de leurs droits civils et plus de 76 000 d’entre eux ont été déportés vers les camps de la mort [sic] des [nationaux-socialistes].

Moins de 2 500 ont survécu ; un peu plus de 200 d’entre eux sont actuellement en vie.Les années de 2014 et 2015 ont été marquées par une grande vague d’antisémitisme. Ainsi, selon les statistiques officielles, à la fin de l’année 2014, le nombre de crimes [sic] antisémites a augmenté de 101 % avec 851 cas par rapport à 423 en 2013, avec 130 % d’augmentation dans les cas de violence physique. Dans le même temps, selon les sondages de plus de 15 % de la population française ne considère pas les Juifs comme leurs compatriotes, contre 7 % en 2009.En 2014, environ 7 000 Juifs français [sic] sont partis pour Israël d’entreprendre l’acte d’Aliyah, soit deux fois plus qu’en 2013. Le nombre de ceux qui cherchent la résidence permanente ou la citoyenneté [israélienne] devrait atteindre 10 000 en 2015.

La principale raison de l’exode [sic] massif de la population juive est un facteur d’insécurité. Les experts attribuent la montée de l’antisémitisme à la croissance de la communauté musulmane en France accompagnée par la propagation de l’idéologie de l’islam radical en son sein. Il faut noter que ces dernières années, la fréquence des incidents antisémites a été la plus élevée quand a augmenté la tension dans le conflit israélo-palestinien et dans le contexte d’attaques terroristes islamistes.

En mars 2012, le djihadiste M. Mera [Merah] a abattu les élèves d’une école juive à Toulouse.

Le 1er décembre 2014, une famille juive a subi une agression à Créteil, une ville dans la banlieue de Paris. Les auteurs ont pénétré dans la maison du couple, ont commis des viols et ont volé des objets de valeur.Le 9 décembre 2014, une écolière de huit ans vivant dans les environs de Lyon a subi des insultes et des attaques physiques de deux mêmes garçons d’âge d’origine d’Afrique du Nord.

Le 9 janvier 2015, deux jours après l’attaque contre le bureau de la rédaction de Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique, des terroristes ont attaqué une épicerie casher dans le quartier Porte de Vincennes à Paris. Quatre personnes ont été tuées lors de l’assaut.

Les sociologues disent que les attaques terroristes des 7 et 9 janvier 2015 ont été un puissant catalyseur pour les Juifs, les incitant à quitter la France – une sorte de ligne psychologique : quand la sécurité personnelle est devenue plus importante que le bien-être social. Les Juifs ne se sentent plus en sécurité et décident de recommencer leur vie dans un pays étranger.

Le 16 février 2015 environ 300 tombes ont été profanées dans un cimetière juif de Sarre-Union, une ville près de la frontière avec l’Allemagne. Beaucoup de pierres tombales ont été soit renversées ou détruites, soit peintes avec croix gammée.Lors de la célébration du 70e anniversaire [de l’invasion de l’Europe par les armées américano-soviétiques], le président français a qualifié l’Holocauste de « plus grand crime jamais connu et jamais commis » [sic] (en vertu de la législation française la négation de l’Holocauste est une infraction pénale).

M. Hollande a admis l’augmentation des incidents antisémites et a promis de préparer un « plan national global de lutte contre le racisme et l’anti-sémitisme », qui prévoit notamment le transfert de ce genre de crimes [sic] du Code civil au Code pénal ainsi que le renforcement du contrôle sur l’Internet.

Fin de citation.

 

On voit que le but du gouvernement nationaliste, orthodoxe, anti nouvel ordre mondiale, pro Bachar blablabla est donc de lutter contre l’antisémitisme, l’antisionisme, les nationalistes et l’Islam radicale. Et le tout, bien évidemment, au nom de la puissante communauté juive qu’il faut protéger par dessus tout, et ceci jusqu’à la mort, même si toute l’Europe doit y passer.

Les pro poutines de l’extrême droite française doivent être déçus (ou pas) d’entendre de tels propos de la part de celui qu’ils présentent comme un chef d’état « respectable » et « anti mondialistes ».

Une analyse encore ratée de la part des « dissidents« . Après l’affaire Morsi, la fausse présentation de Bachar Al Assad comme un « nationalistes exemplaire » ou encore la trahison du front national et de Chauprade qu’ils ont pris en pleine face, ils feraient mieux de revoir leurs méthodes d’analyses ou d’abandonner vue leur amateurisme.

PRAGMATISME ...
PRAGMATISME …

Ismâ’îl Sunnite.

 

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s