« Meurtre » de Asma bint marwan et sort des apostates en Islam

Another-beautiful-night-view-of-Masjid-an-Nabawi-Medina

Parmi les gros mensonges que les islamophobes entretiennent à l’encontre de nos bien aimé Muhammad (SWS), il y a le prétendu meurtre de la poétesse Asmâ’ bint marwân. Sans rentrer dans les détails, je citerais seulement les analyses de nos savants avec quelques petites surprises en plus.

Tout d’abord revenons sur le « récit » en question rapporté par Ibn Sa`d dans son « Kitâb al-tabaqât al-kabîr » volume 2, page 31 qui se termine ainsi :

« L’apôtre d’Allah (SWS) lui dit:

« As-tu assassiné la fille de Marwân ? Il dit :

Oui. Dois-je faire autre chose?

Il (SWS) dit:

Non. Deux chèvres ne se cogneront pas pour elle.

C’est une formule qui fut entendue pour la première fois provenant de l’apôtre d’Allah. L’apôtre d’Allah appelait `Umayr « Al-Basîr » « le voyant« .

La plupart des `Ulamâ’ considèrent ce récit comme forgé en raison de sa singularité (rapporté uniquement par Ibn Ishâq et Ibn Sa`d) et de son extrême faiblesse dans sa chaîne transmission. L’un des rapporteurs, Muhammad Ibn Al-Hajjâj, est connu comme étant un spécialiste en matière de récits forgés.

Ibn ‘Âdî explique dans son livre “Al-Kamâl” en mentionnant la chaîne de transmission suivante : d’après Ja`far Ibn Ahmad Ibn Muhammad Ibn As-sabah d’après Muhammad Ibn Ibrahîm Ash-shâmî d’après Muhammad Ibn Al-hajjâj Al-lakhmî d’après Mujalid d’après Ash-Shu`abî d’après Ibn ‘Abbâs :

« …cette chaîne de transmission n’est pas rapporté selon Mujalid mais par Muhammad Ibn Al-Hajjâj et ils accusent tous (Les autres rapporteurs) Muhammad Ibn Al-Hajjâj de l’avoir forgé.« 

(Ibn ‘Âdî, Al-Kamâl, Vol. 6, p. 145).

Voilà qui est fait pour ce récit. Passons maintenant au sort des « apostates ».

Même si les `Ulamâ’ ont divergé sur cette question, l’avis des Hanafites est largement ignoré à notre époque. Dans la Sunna pure du Prophète (SWS), il est clairement interdit de tuer les femmes sur les champs de batailles comme en dehors (sauf si celle-ci à commis un meurtre).

En raison de cette interdiction, les savants du Madhhab d’Abû Hanîfah ont déclaré que les femmes apostates ne doivent pas être exécutées parce que le Prophète (SWS) a interdit le meurtre des femmes et, comme l’interdiction est générale, elle concerne également les Femmes apostates.

(Voir le Sharh de l’ouvrage de Fiqh Hanafî « Ad-Durr-el-Mukhtâr », volume 1, page 483, commentaire de `Ainul Hidayah sur Al-hidayah Vol. 2 p. 585)

A partir de ces évidences, il est clair que le « récit » d’Asmâ’ bint marwân est plus que forgé.

Pour plus d’information, voir la Fatwa du Sheikh Mawlanâ Qamruz Zaman :

(Source: http://islamqa.org/hanafi/muftisays/9140/asma-bint-marwan , tiré du site « Muftisays.com »)

Ismâ`îl Sunnite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s