Sectes actuelles éloignées des « Ahl Ul Sunna » (sunnites) authentiques :

_ Les chiites (duodécimains, ismaéliens et chiites déguisés en sunnites qui insultent les Sahaba etc). Ils sont présents en Iran, sud Liban, Irak et nord du Yémen.

_ Les Wahhabis (sheikhistes, qitalistes (issue de l’ordre des « ikhwan ») et néo wahhabi-hybride-sunnite dans le fiqh et wahhabi dans la `Aqida ou Wahhabi dans la `Aqida et réformiste dans le fiqh). Présents majoritairement en Arabie et dans les pays du golfe.

_ Les néo-sunnites (Discours séducteurs sur le « taqlid » des écoles, mais elles sont revues et corrigées par des « murji’a » soumis aux régimes d’occupation dans le monde musulman. « Taqlid » à la carte : Musique Halal, chicha Halal, usure Halal, films Halal, rejet du takfir des apostats, rejet du jihad al qital (daf`comme Talab), rejet de la Hakimiyyah d’Allah, rejet du « khitan nisa' », du khilafah etc). Assez minoritaires (et tant mieux), ils sont présents dans les universités sous la coupe des régimes tyranniques du monde arabo-musulman, comme l’université d’Al Azhar.

_ Néo-soufis (Turuq créés de toutes pièces par les régimes impies pour contrer les « islamistes ». Idolâtrie, sheikholatrie, arnaques, manipulations mentales, déviances sexuelles etc). Présentes pour beaucoup au Maghreb, mais aussi sur le continent asiatique.

_Néo ikhwan (trahison de la pensée d’Al Banna, de Qutb et des principaux cadres de la confrérie des premières générations. Réformistes, « modérés », obsédés par la politique politicienne, magouilleurs, hybrides idéologiquement et manipulés par les Hukkam et la judéo/maçonnerie pour épurer l’héritage des premières générations). On en trouve à peu prêt partout, mais surtout en Occident à travers des organisations comme l’UOIF, mais aussi dans le monde musulman comme la Jordanie, où une branche récente s’y est installée dans le but de semer la « fitna » au sein des frères musulmans jordaniens.

_ Les réformistes-modernistes (lisent les sources à partir des idéologies issue des lumières (démocratie, laïcité etc) et du judaïsme politique (école de Francfort, école boasienne, marxisme, féminisme etc).

Si j’en ai oublié pardonnez moi d’avance. Sinon faite des propositions.

Jazakumu Llâhu khayran.