Moqtada Al Sadr : le terroriste chiite devenu (subitement) agent atlantiste

En 2003, le chicanos à la tête de l’armée (((américaine))), Ricardo Sanchez, affirmait que l’objectif de son armée de pillards était d’éradiquer le terroriste chiite Moqtada Al-Sadr et de réduire son influence à Sadr-City (voir le documentaire : « dans la … Lire la suite

L’UOIF rencontre le CRIF en plein Ramadan

SCOOP : L’UOIF aurait collaboré avec le CRIF lors d’un « Iftar » organisé par la grande loge déguisé en Mosquée à Paris.

Sapristi ! Pourtant sur cette vieille photo datant du début des années 2000, l’ex directeur de l’UOIF Fouad Alaoui, avait dors et déjà collaboré avec l’ancien directeur du CRIF, Richard Prasquier.

En attendant le site sous marin des oubroutistes, « saphirnews » a dénoncé (attention danger !) une manœuvre « orwellienne » du discours tenue par Bernard Cazeneuve qui était présent au « iftar » avec d’autres ripoublicains mondialistes.

Cela dit, dans ce marécage de putrescence, une chose m’a interpellé. L’ UOIFIEN qui a serrez la main de Francis Kalifat, le nouveau directeur du CRIF (il n’a aucune parenté avec Wiz Khalifa, il ne croit pas non plus au Califat), serait un ancien cadre du parti Hamas algérien.. Ha ha, ce bon vieux parti de traitres néo-ikhwan qui avait mis des bâtons dans les roues du glorieux FIS dans les années 90.

Le nom de l’hurluberlu : Okacha Ben Ahmed , voici son pedigree => https://fr.wikipedia.org/wiki/Okacha_Ben_Ahmed_Daho

Et dire que certains se demandent encore, pourquoi les nationalistes français pensent que l’Islam est une création juive de mèche avec les mondialistes pour détruire le monde.

Franchement, je ne comprends pas…

RÉUNI CONTRE LA "HAINE"... L'UOIF NOUS REJOUE L'UNION SACRÉE AVEC BERRY.

RÉUNI CONTRE LA « HAINE »… L’UOIF NOUS REJOUE L’UNION SACRÉE AVEC BERRY.

Les dix piliers de l’allégeance des frères musulmans par l’imâm Hassan Al Banna

Les dix piliers de l’allégeance à la jama`a des frères musulmans, dictés par l’imâm shahîd, Hassan Al Banna :

 

1) Al fahm ( la bonne compréhension de l’Islam)

2) Al Ikhlas ( La sincérité)

3) Al `Amal ( l’action)

4) Al Jihâd ( l’effort)

5) At-Tadhiyyah ( le sacrifice)

6) At-Ta`a ( L’obéissance envers Allah, le Prophète (SWS) et les imâms bien guidés)

7) Ath-Thabat ( la persévérance)

8) At-tajarrud ( le détachement)

9) Al Ukhuwwah ( la Fraternité)

10) Ath-thiqah ( la confiance)

 

Ces piliers sont destinés aux musulmans/es actifs/ves qui cherchent à transmettre le message de l’Islam.

 

Ismâ’ïl Sunnite.

Sectes actuelles éloignées des « Ahl Ul Sunna » (sunnites) authentiques :

_ Les chiites (duodécimains, ismaéliens et chiites déguisés en sunnites qui insultent les Sahaba etc). Ils sont présents en Iran, sud Liban, Irak et nord du Yémen.

_ Les Wahhabis (sheikhistes, qitalistes (issue de l’ordre des « ikhwan ») et néo wahhabi-hybride-sunnite dans le fiqh et wahhabi dans la `Aqida ou Wahhabi dans la `Aqida et réformiste dans le fiqh). Présents majoritairement en Arabie et dans les pays du golfe.

_ Les néo-sunnites (Discours séducteurs sur le « taqlid » des écoles, mais elles sont revues et corrigées par des « murji’a » soumis aux régimes d’occupation dans le monde musulman. « Taqlid » à la carte : Musique Halal, chicha Halal, usure Halal, films Halal, rejet du takfir des apostats, rejet du jihad al qital (daf`comme Talab), rejet de la Hakimiyyah d’Allah, rejet du « khitan nisa' », du khilafah etc). Assez minoritaires (et tant mieux), ils sont présents dans les universités sous la coupe des régimes tyranniques du monde arabo-musulman, comme l’université d’Al Azhar.

_ Néo-soufis (Turuq créés de toutes pièces par les régimes impies pour contrer les « islamistes ». Idolâtrie, sheikholatrie, arnaques, manipulations mentales, déviances sexuelles etc). Présentes pour beaucoup au Maghreb, mais aussi sur le continent asiatique.

_Néo ikhwan (trahison de la pensée d’Al Banna, de Qutb et des principaux cadres de la confrérie des premières générations. Réformistes, « modérés », obsédés par la politique politicienne, magouilleurs, hybrides idéologiquement et manipulés par les Hukkam et la judéo/maçonnerie pour épurer l’héritage des premières générations). On en trouve à peu prêt partout, mais surtout en Occident à travers des organisations comme l’UOIF, mais aussi dans le monde musulman comme la Jordanie, où une branche récente s’y est installée dans le but de semer la « fitna » au sein des frères musulmans jordaniens.

_ Les réformistes-modernistes (lisent les sources à partir des idéologies issue des lumières (démocratie, laïcité etc) et du judaïsme politique (école de Francfort, école boasienne, marxisme, féminisme etc).

Si j’en ai oublié pardonnez moi d’avance. Sinon faite des propositions.

Jazakumu Llâhu khayran.

Le testament islamique de Osman Ier

Osman Ier est né en 1258 à Söğüt. Il est le fils d’Ertuğrul et lui succède en 1281. C’est lui qui donna son nom à la dynastie ottomane (turc : Osmanlı). Sultan mais aussi grand chef militaire, il remporta de nombreuses victoires face à ses ennemis. Il laisse à son fils avant de mourir, un testament très intéressant de par son pieux contenu, soucieux de protéger l’Islam et l’application de sa Shari`a :

 

« Fils! – Prend soin des affaires religieuses avant tout autre devoir. Les préceptes de la religion construisent un état fort. – N’attribue pas les affaires religieuses à un homme négligent, incroyant ou pécheur ou à des personnes inattentives, indifférentes ou inexpérimentées. Et ne laisse pas l’administration à de telles personnes. Celui qui ne craint pas Dieu ne craint pas les créatures. – Celui qui commet un grand péché et continue à le commettre ne peut pas être loyal. – Celui qui veut avoir un serviteur loyal est lui-même fidèle ; il observe les commandements du prophète et ne sort pas de la charia. Évite la cruauté et les superstitions. – Démet les personnes qui encouragent la cruauté et les superstitions dans notre état. – La raison principale est que ces personnes provoqueraient ton déclin. Agrandit toujours l’État par le djihad, car si l’on reste trop longtemps sans partir en campagne, la bravoure des soldats ainsi que le savoir, les renseignements et les dispositions prises par les commandants subissent un affaiblissement et une altération. Des personnes qui connaissent bien la guerre meurent tandis que d’autres sans expérience les remplacent. Il s’ensuit beaucoup d’erreurs qui mettent à mal l’État. – Préserve le Beytul Mal (de l’arabe: bayt al-māl بَيْت المال, maison de la monnaie ; trésor public). Essaie d’augmenter les réserves de l’État. – Contente-toi de ce que tu as et ne gaspille pas, ne détruis pas inutilement sinon par besoin ou nécessité. – Ne sois pas fier de tes soldats et de tes biens, car ils sont le moyen de servir le peuple dans son ensemble et d’étendre la justice et la vertu dans le monde sur le chemin de Dieu. – Protège le serviteur de l’État qui travaille pour la grâce de Dieu. Après sa mort, prends soin de sa famille et subviens à leurs besoins. N’augmente pas tes biens publics par la violence. – Tends une main secourable aux indigents et préserve leurs proches du malheur. – Protège les meilleurs officiers, étudiants, hommes de vertu, artistes, écrivains qui sont la force du pouvoir de l’État. Traite les avec amabilité et honore ces hommes. Si tu as entendu parler d’un homme vertueux, entre en étroite relation avec lui, donne-lui des biens et gratifie-le. Dans ton État, le nombre d’hommes instruits, vertueux et savants augmentera. – Mets de l’ordre dans les affaires religieuses et de l’État. Prends modèle sur moi, j’ai commencé comme un faible commandant et j’ai réussi avec l’aide de Dieu bien que je ne le méritasse pas. Tu suivras mon chemin et protègera la religion de Mohammed et les croyants, tes successeurs feront de même. – Respecte la justice de Dieu et de ses serviteurs. N’hésite pas à conseiller tes successeurs à poursuivre cette route. – Sollicite l’aide de Dieu dans tes estimations de justice et d’équité, pour supprimer la cruauté, essaie tous les moyens. – Protège ton peuple des attaques des ennemis et de la cruauté. – Ne te comporte avec personne d’une manière incorrecte ou inéquitable. – Contente le peuple et protège tout ce qu’il aime. »

 

Source : http://www.osmanli700.gen.tr/english/sultans/01index.html