Les 20 fondements d’Al Banna, N°4 : Le rejet des talismans et des objets fétiches

وَالتَّمَائِمَ وَالرُّقَي وَالوَدَعَ وَالمْعَرِفَةَ وَالْكَهَانَةَ وَادِّعَاءَ مَعْرِفَةِ الْغَيْبِ وَكُلٌّ مَا كَانَ مِنْ هَذَا الْبَابِ مُنْكَرٌ تَجِبُ مُحَاَرَبَتُهُ إلاَّ مَا كَانَ آيَةٌ مِنْ قُرْآنِ أو رُقِيَّةٍ مَأثْوُرَةٍ « Les talismans, les incantations, les coquillages que l’on porte autour du cou (Objets fétiches … Lire la suite

Les 20 fondements d’Al Banna, N°3 : La foi sincère

وَلِلإيمَانِ الصَّادِقِ وَالْعِبَادَةِ الصَّحِيْحَةِ وَالْمُجَاهَدَةِ نُوْرٌ وَحَلاَوَةٌ يَقْذِفٌهَا اللهِ فِيْ قَلْبِ مَنْ يَشَاءُ مِنْ عِبَادِهِ. وَلكِنَّ الإِلْهَامَ وَالْخَوَاطِرَ وَالْكَشْفَ والرُّؤْىَ لَيْسَتْ مِنْ أَدِلَّةِ الأَحْكَامِ الشَّرْعِيَّةِ.  وَلاَ تُعْتَبَرُ إلاَّ بِشَرْطِ عَدَمِ اصْطِدَامِهَا بِأَحْكَامِ الدِّيْنِ وَنُصُوْصِهِ « La foi sincère, l’adoration authentique et … Lire la suite

Les 20 fondements d’Al Banna, N°2 : Les sources de l’Islam

وَالْقُرْآنُ الْكَرِيْمُ وَالسُّنَّةُ الْمُطَّهَّرَةُ مَرْجَعُ كُلُّ مُسْلِمٍ فِىْ تَعَرُّفِ أَحْكاَمَ اْلإِسْلاَمِ وَيُفْهَمُ الْقُرْآنَ طِبْقًا لِقَوَاعِدِ اللُّغَةِ الْعَرَبِيَّةِ مِنْ غَيْرِ تَكَلُّفٍ وَلاَ تَعَسُّفٍ وَيُرْجَعُ فِىْ فَهْمِ الْحَدِيْثِ مِنْ رِجَالِ الْحَدِيْثِ الثَّقَاة « Le saint Coran et la Sunna pure sont les références … Lire la suite

Les 20 fondements d’Al Banna : La globalité du message de l’Islam

Voici le détail du premier pilier d’allégeance à la Jamâ`a de l’Imâm, celui de la compréhension (Al fahm). Sur ce point, l’Imâm a énuméré 20 principes pour comprendre l’Islam dans ses fondements. Le texte original se trouve dans l’épître « Risâlat … Lire la suite

La croyance des frères musulmans par Sheikh Hassan Al Banna

Crédo tiré de l’ouvrage « mudhakkirat ad-da‘wa wa ad-da‘iya » au chapitre « ḥafl al maktaba al irshâd al ‘am » de l’imâm Al Banna :

« 1. Je crois que toute chose revient à Dieu, que notre maître Muhammad (SWS), est le sceau des prophètes envoyé à tous les hommes, que la Rétribution éternelle est une réalité, que le Coran est le livre d’Allah et que l’Islam est une loi générale de l’ordre de ce monde et de l’au-delà. Je m’engage à réciter quotidiennement une partie du noble Coran, à m’en tenir à la Sunna pure, et à étudier la vie du prophète (SWS) et l’histoire de ses nobles compagnons.

2. Je crois que la rectitude, la vertu et la science font parties des piliers de l’Islam. Et je m’engage à être droit, à accomplir les rites, à m’éloigner des choses blâmables, à être vertueux, à avoir de bonnes mœurs, à me détacher des mœurs mauvaises, à suivre les pratiques rituelles islamiques autant que je peux, à préférer l’amour et l’affection, à la dispute et aux procès, n’ayant recours à la justice que contraint, à tirer fierté des rites de l’Islam et de sa langue, et à répandre les sciences et les connaissances utiles dans les classes de la Umma.

3. Je crois que le musulman doit agir et gagner de l’argent, que tout demandeur et toute personne qui en est privée a un droit sur l’argent qu’il gagne ; je m’engage à travailler pour gagner ma vie et à épargner pour l’avenir, à verser la Zakat, à consacrer une partie de mon revenu à des œuvres de bienfaisance, à encourager tous projets économiques utiles, à préférer les produits de ma région, de mes coreligionnaires et de ma patrie, à ne pas pratiquer l’usure dans quelque affaire que ce soit, et à ne pas me perdre dans les choses dépassant ma capacité.

4. Je crois que le musulman est responsable de sa famille, qu’il est de son devoir d’en préserver la santé, les croyances et les mœurs ; je m’engage à faire tout mon possible dans ce sens ; à insuffler les enseignements de l’Islam aux membres de ma famille, à ne pas mettre mes fils dans n’importe quelle école qui n’enseignerait pas leurs croyances et leur morale, à boycotter tous les journaux, publications, livres, organisations, groupes et clubs qui s’opposent aux enseignements de l’Islam.

5. Je crois que le musulman a pour devoir de faire revivre la gloire de l’Islam, en promouvant la renaissance de ses peuples, en restaurant sa législation. Je crois que le drapeau de l’Islam doit couvrir le genre humain, et que le devoir de tout musulman consiste à éduquer le monde selon les règles de l’Islam ; je m’engage à lutter tant que je vivrai, pour réaliser cette mission, et à lui sacrifier tout ce que je possède.

6. Je crois que tous les musulmans ne forment qu’une seule nation unie par la foi islamique et que l’Islam ordonne à ses fils de faire le bien à tous ; je m’engage à déployer mon effort pour renforcer le lien de fraternité entre tous les musulmans, et pour abolir l’indifférence et les divergences qui existent entre leurs communautés et leurs confréries.

7. Je crois que le secret du retard des musulmans réside dans leur éloignement de la religion, que la base de la réforme consistera à faire retour aux enseignements de l’Islam et à ses jugements, que ceci est possible, si les musulmans œuvrent dans ce sens, et que la doctrine des Frères musulmans réalise cet objectif.

 

Je m’engage à m’en tenir fermement à ces principes, à rester loyal envers quiconque travail pour eux, et à demeurer un soldat à leur service, voire à mourir pour eux. »